Pierre-André Juven, Frédéric Pierru., Fanny Vincent La casse du siècle. À propos des réformes de l’hôpital public Raisons d’Agir, 2019.

Ma note de lecture parue dans la revue Sciences sociales et santé, 3, 2019.

« La casse du siècle » est un ouvrage engagé comme l’annonce son titre accrocheur qui ne manque pas de rappeler le documentaire consacré à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République : « Macron à l’Elysée. Le casse du siècle ». Le vol serait ici celui de l’hôpital public « cassé » par de multiples réformes conduites au nom d’un impératif politique néolibéral récemment analysé par la philosophe Barbara Stiegler (2019) : « Il faut s’adapter », « se réformer » soi-même.
Depuis plus de trente ans, la « crise hospitalière » est définie par les gouvernements successifs comme un problème d’organisation et d’efficience. Cette grille de lecture que les trois auteurs, sociologues, nomment organisationnelle-gestionnaire, « renvoie les professionnels hospitaliers au (vieux) monde des illusions et des « facilités » du « toujours plus » (p. 8). En contrepoint, une seconde grille de lecture, appelée budgétaire, estcelle de nombreux professionnels de santé qui appréhendent le problème en termes de manque de moyens financiers, humains et matériels. Ils dénoncent la « politique des caisses vides » infligée à l’hôpital public et ses conséquences néfastes tant en termes de dégradation des conditions de travail que de qualité des soins.Au-delà de cette opposition, l’analyse sociologique et historique conduit, selon les auteurs, à plaider simultanément pour une augmentation des moyens à accorder à l’hôpital et pour la nécessité de repenser l’organisation des soins entre la ville et l’hôpital…

Lire la suite



Citer ce billet
Sylvie Morel (2019, 28 septembre). Pierre-André Juven, Frédéric Pierru., Fanny Vincent La casse du siècle. À propos des réformes de l’hôpital public Raisons d’Agir, 2019. Sociologie, santé et inégalités sociales. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/umq0

Publié par

Sylvie Morel

Sociologue (Ph.D) Maître de conférences en sociologie. Chercheuse au CENS (Université de Nantes) Chercheure post-doctorale à l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) Docteure en sociologie spécialisée sur les questions de santé : inégalités sociales et territoriales d'accès aux soins d'urgence ; sociologie de la télémédecine d'urgence ; expériences et trajectoires de la maladie par les personnes migrantes atteints de VIH/Sida ; Prise en charge en cancérologie des personnes suivies pour troubles psychiques sévères

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search